La jeune fille à la perle

Arte
25/10/18 ~ 13:35 - 15:35

Qui est la jeune fille à la perle du tableau de Vermeer ? La beauté nordique de Scarlett Johansson fait sensation. Critique : Les toiles de Vermeer invitant à la rêverie, il n’est guè­re étonnant qu’une romancière américaine, Tracy Chevalier, ait brodé une histoire autour de La Jeune Fil­le à la perle. Qui était cette inconnue à la peau veloutée et au turban bleu ? Une servante qui attira l’œil du pein­tre et fit battre son cœur, répond le film, assez fidèle au roman et très scrupuleux quant au rendu des clar­tés douces et des couleurs moel­leuses. Eduardo Serra, à la photo, fait un travail remarquable, tout en discrétion, pour éviter la trop belle image qui fait écran. Une fois n’est pas coutu­me, la reconstitution est vraisemblable : on est immer­gé dans le quotidien d’une maison de Delft au xviie siècle. Le temps s’écoule doucement, le tressaillement amoureux pointe, chaque regard rapproche le modèle du pein­tre et inquiète l’entourage. C’est un peu prévisible et appliqué, mais sans faux pas. Scarlett Johansson endosse à merveille le rôle-titre. Tant et si bien qu’à travers un plan — un lent travelling avant sur elle en train de poser —, son visage se confond avec celui du tableau. Une mise en abyme troublante.