Trump et le coup d'Etat des multinationales

Arte
22/01/19 ~ 22:40 - 00:10

Alors que la journaliste canadienne Naomi Klein a récemment comparé l'administration Trump à un «coup d'Etat des grandes entreprises», son compatriote philosophe John Saul estime, lui, que la confiscation de la démocratie et des biens publics par les intérêts privés a débuté dès la fin des années 1970, la première élection de Ronald Reagan en 1981 la rendant effective. Sa théorie du «coup d'Etat au ralenti» a notamment inspiré le journaliste Chris Hedges dans son analyse de l'état de l'Amérique. Pour lui, et certains de ses pairs, également interviewés ici, l'élection de Donald Trump ne constitue que le dernier rebondissement, le plus visible sans doute, d'une dérive à laquelle ses prédécesseurs démocrates, Bill Clinton et Barack Obama, ont activement prêté la main.
 
Chargement...
Chargement...