Quand la peur rend malade

Arte
Anatomie d'une émotion
23/02/19 ~ 22:35 - 23:30

Stratégie de survie à part entière de l'espèce humaine, la peur protège. Sans elle, l'espérance de vie serait peut-être diminuée. Mais à partir de quand cet instinct de survie se transforme-t-il en un handicap nuisible ? Environ 15% de la population européenne souffrirait de troubles anxieux. S'agit-il d'un déterminisme génétique ? Sera-t-il un jour possible de diagnostiquer et de traiter ces troubles de façon précoce ? De nombreux scientifiques travaillent en quête de réponses concrètes. Les dernières avancées se révèlent encourageantes : s'il n'existe pas de remède miracle, certaines thérapies, parfois associées à une prise ponctuelle de médicaments, peuvent aider à maîtriser l'anxiété. Critique : « Rien de plus frustrant que d’avoir ce sentiment d’impuissance et l’impression qu’on va mourir, et ensuite de s’entendre dire : ‘‘Vous n’avez rien.” » Rien ? Vraiment ? Nicholas Müller, musicien allemand de 37 ans, souffre depuis des années d’attaques de panique. Traitement médicamenteux, EMDR (stimulation sensorielle par mouvements oculaires), thérapie de groupe… le chanteur a tout essayé. Aujourd’hui, il se sent un peu plus « maître de [s]a peur ». Le récit, lucide et cash, des affres du parcours thérapeutique de Nicholas Müller constitue le fil rouge de ce doc scientifique peu anxiogène, qui démythifie la peur sans la banaliser. A partir de ce cas et de quelques autres se déploie une réflexion médicale et psychologique sur cette émotion complexe et les solutions apportées en Allemagne et en France lorsqu’elle devient envahissante. Tandis que des psys rassurants commencent par définir les termes anxiété, phobie, des psychiatres spécialistes des troubles anxieux dressent le bilan objectif des méthodes thérapeutiques existantes. Et partagent le fruit de leurs recherches : réalité virtuelle pour se défaire d’une phobie, approche personnalisée basée sur la génétique… La peur a du souci à se faire.