Mongeville et Magellan

France 3
Un amour de jeunesse
02/06/18 ~ 22:30 - 00:00

Delphine, commissaire d'une exposition de peinture, se volatilise avec le chef-d'oeuvre de la collection. S'il semble s'agir d'un vol prémédité, Delphine pourrait être victime d'une mise en scène. Ce qui expliquerait pourquoi elle avait alerté deux anciennes connaissances : Mongeville et Magellan... Critique : A peine Delphine Lindbergh a-t-elle décroché le tableau préféré du propriétaire de la galerie qui vient de l’embaucher que celui-ci est volé et l’effervescente quinquagénaire, envolée. Entre ces deux événements stupéfiants, la fugueuse a juste eu le temps d’appeler ses fringants amants de jeunesse, Mongeville et Magellan. En intrépides rebelles qu’ils ont toujours été, le juge et le commissaire se lancent dans une enquête illégale pour retrouver l’irrésistible suspecte numéro 1… Tant de frénésie dans un « cross over » des deux apathiques séries de France 3, c’est à n’y pas croire. D’ailleurs, ce n’est pas vrai. A aucun moment, ces quatre-vingt-dix minutes entre gris (du ciel) et grège (des murs de pierre) ne frémissent de la moindre once de rythme. Menée à coups de suppositions ajustées pour permettre aux acteurs de disposer d’un égal temps de parole (c’est l’impression que l’on en a, en tout cas), cette enquête nous balade de décor cossu en cossu décor à bord d’une berline bridée à 30 km/h sur l’autoroute de la fiction sans imagination. Effet narcotique garanti.