La tondue de Chartres

France 5
24/03/19 ~ 22:40 - 23:35

Le 16 août 1944, la ville de Chartres est libérée par les troupes américaines. Ce jour-là, le hasard fait se croiser deux destins : celui d'une jeune femme rasée par les résistants, puis conspuée par la foule pour avoir eu des relations avec un Allemand, mais aussi soupçonnée d'avoir dénoncé ses voisins, et celui de Robert Capa, pionnier du photo journalisme de guerre. De cette rencontre jaillit la célébrissime photo «La Tondue de Chartres». Ce cliché fera le tour du monde. Critique : La photo est l’une des plus célèbres prises par Robert Capa. En pleine libération de Chartres par les Américains, le 16 août 1944, une jeune femme est escortée, sous le regard d’une foule exultante, par deux policiers. Tondue et marquée au fer rouge pour « collaboration horizontale », mais aussi parce qu’elle est accusée d’avoir dénoncé des voisins, elle porte un nourrisson dans ses bras. Le cliché, visuellement parfait, sera publié par le magazine américain Life et restera comme l’une des images fortes de la fin de l’Occupation. Mais quelle est l’histoire derrière l’image ? C’est ce à quoi répond ce film richement documenté, dont la réalisation, impeccable, fait revivre avec une rare précision l’ambiance de ce 16 août plein de bruit et de fureur. Cette femme déshumanisée par une foule en quête de victimes expiatoires avait un nom : Simone Touseau. Agée de 23 ans à l’époque du cliché, elle travailla pour les Allemands pendant la guerre et tomba amoureuse d’un jeune soldat du Reich qui périt ensuite au combat, la laissant enceinte. Derrière son destin, ce sont toutes les passions qui agitaient la France de l’époque qui resurgissent. La photo fit le tour du monde. Simone Touseau, elle, connut une longue descente aux enfers et mourut seule, dans la honte, en 1966.
 
Chargement...
Chargement...