X-Men : Dark Phoenix

Canal+
08/04/20 ~ 14:50 - 16:40

Les X-men sont envoyés en mission dans l'espace afin de sauver la vie d'astronautes. L'opération se complique quand Jean Grey est frappée par une force cosmique. La jeune femme aurait du mourir : de retour sur Terre, elle est donc surnommée le Phénix par les autres étudiants mutants. Elle découvre qu'elle ne peut plus contrôler ses pouvoirs et provoque le mal autour d'elle, malgré elle. La redoutable Smith, la créatrice de cette force cosmique, manipule Jean pour qu'elle s'attaque à ses amis. Mais son affection pour elle, le professeur Xavier et Magneto veulent mettre Jean hors d'état de nuire. Seul le cyclope garde espoir et veut protéger la jeune femme... - Critique : Il faudrait avoir un superpouvoir pour réussir à rappeler les aventures et, surtout, la chronologie de cette saga mutante qui, depuis le premier volet réalisé par Bryan Singer en 2000, a joué avec les allers-retours temporels et assumé de nombreuses incohérences. Mais les fans pardonnent beaucoup à ces X-Men contrôleurs d’esprits, de métaux ou de météo, car ils sont « différents ». Cet épisode revient, sans aucun temps mort et au gré de moult scènes d’action épatantes, au cœur de la problématique ­éternelle de la saga : la différence envisagée comme un don, mais confrontée au choix, crucial, entre le bien et le mal. Plus Phoenix, l’héroïne — l’incandescente Sophie Turner, la Sansa de Game of Thrones —, devient surpuissante et fatale, plus les X-Men, que le temps et les conflits ont pourtant séparés, se liguent pour « sauver » leur sœur du mal. Même Jessica Chastain en méchante créature extraterrestre est devenue blonde pour laisser la jeune actrice irradier de toute sa rousseur nucléaire. Du sommet de l’espace, Captain Marvel a du souci à se faire : dans ce « X-Women » (dixit Jennifer Lawrence elle-même dans le film), Phoenix est une figure d’envol féminin capable de lui faire de l’ombre dans le système solaire.