Xavier Dupont de Ligonnès : dans la tête du suspect

M6
03/12/18 ~ 21:00 - 22:50

En avril 2011, les proches et les voisins de la famille Dupont de Ligonnès s'inquiètent. Cela fait maintenant plusieurs jours que les volets de la maison du couple restent clos. Le 21 avril 2011, la police découvre, lors d'une perquisition sous la terrasse du domicile, cinq cadavres ensevelis : ceux de la mère et des ses quatre enfants. Seul le corps du père, Xavier Dupont de Ligonnès, est manquant. Il devient aussitôt le principal suspect du quintuple assassinat. Pas à pas, son itinéraire est retracé. Très vite la piste du fugitif s'arrête. Son dernier signe de vie remonterait au 15 avril 2011, alors qu'il passait la nuit dans un hôtel du Var. Depuis, aucune trace de Xavier Dupont de Ligonnès. Un avis de recherche international est lancé. Critique : Soupçonné d’avoir assassiné sa femme et ses enfants dans la nuit du 3 au 4 avril 2011, Xavier Dupont de Ligonnès a disparu sans laisser de traces. Le quinquagénaire a été aperçu pour la dernière fois le 15 avril 2011 dans un Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens, puis s’est évaporé. S’est-il suicidé ? Est-il en cavale ?… Dans cette « fiction du réel » qui mêle de vrais témoignages à des reconstitutions fictionnées, Ionut Teianu a choisi de tuer tout mystère en donnant son interprétation de l’affaire. Il met en scène un Xavier Dupont de Ligonnès (incarné par le Belge Erico Salomone) se confessant devant un Caméscope dans sa chambre d’hôtel, le 15 avril 2011. « Vous avez entendu beaucoup de choses sur moi, sur mon histoire. Je vais vous raconter ce que j’ai fait, ce qui s’est vraiment passé. » Ce récit à la première personne alterne avec les scènes retraçant les mois qui ont précédé les meurtres, la nuit fatidique et les dix jours qui ont suivi, écrites à partir d’éléments de l’enquête de police, de témoignages et de la foisonnante correspondance privée de la famille, qui avait été publiée sur Facebook en 2011 et 2012 par un cyber-enquêteur se faisant appeler « Chris la Vérité ». Une fois précisé qu’il s’agit bien d’une fiction, le réalisateur ne présente pas des hypothèses, mais assène sa vérité, allant jusqu’à imaginer et mettre en scène le suicide de Xavier Dupont de Ligonnès dans un épilogue superflu… Avec cette fiction péniblement explicative, réalisée sans aucune subtilité (on reste sans voix devant la longue et sordide reconstitution des meurtres dépourvue de pudeur), M6 échoue complètement à interroger les zones d’ombre d’un fait divers non élucidé.   Suivi d’un débat animé par Nathalie Renoux, puis du documentaire Affaire Xavier Dupont de Ligonnès : une famille assassinée.