Vincent Dedienne : s'il se passe quelque chose

TMC
30/01/19 ~ 23:30 - 01:25

Le premier spectacle de l'humoriste Vincent Dedienne, qui enchaîne les sketches décalés et incarne des personnages tous plus loufoques les uns que les autres. Comme le dit si bien Vincent Dedienne «S'il se passe quelque chose, c'est une promesse. La promesse de passer ensemble un drôle de moment, à la frontière du théâtre et du Guatemala. S'il se passe quelque chose c'est aussi comme un dîner entre amis. C'est prévu de longue date, préparé avec amour et gourmandise. S'il se passe quelque chose, c'est mon premier spectacle. Et si vous n'aimez pas, je vous ferai une salade». Critique : Pour son premier spectacle en solo, Vincent Dedienne a choisi de parler d’un sujet qu’il connaît bien : lui. Commençant donc par un autoportrait déroulé à toute allure, le jeune homme de 30 ans retrace, entre deux sketchs, son parcours, de sa naissance à Mâcon (« Je suis né à Mâcon de parents inconnus. La mauvaise nouvelle dans cette phrase, ce n’est pas de parents inconnus, mais Mâcon ») à la très réputée Ecole supérieure d’art dramatique de la Comédie de Saint-Etienne. Travaillant ensuite avec différents metteurs en scène, il joue Molière, Hugo, Dostoïevski, et consacre son premier spectacle à l’un de ses auteurs préférés, Hervé Guibert. Excellent comédien, Dedienne manie ici avec finesse un humour le plus souvent absurde, et nous accroche de la première à la dernière seconde. Ce premier seul-en-scène se veut un hommage à Louis-François, instituteur, et Marie-Jeanne, éducatrice, ses parents auxquels il n’accole jamais l’adjectif « adoptifs ». C’est drôle, sensible, intelligent, original, et lui a valu le Molière 2017 du meilleur spectacle d’humour. Bref, à (re)découvrir au plus vite.