Une nuit pour convaincre

Arte
02/12/20 ~ 13:35 - 15:10

Judith, professeur de philosophie, est en route pour fêter Noël avec ses parents. Mais lorsqu'elle quitte son hôtel, elle est arrêtée par Thomas, un agent de la sécurité de l'Etat. Judith aurait planifié un attentat le soir même avec son ex-mari, arrêté la veille. La jeune femme proteste de son innocence. - Critique : Le soir de Noël, Judith s’apprête à quitter son hôtel. Mais cette professeure de philosophie spécialiste de la question de la violence est interpellée par des policiers alors qu’elle attend son taxi. Thomas, leur chef, interroge Judith dans sa chambre : a-t-elle, oui ou non, prévu de faire exploser une bombe dans les heures qui viennent, avec l’aide de son ex-mari ? Judith clame son innocence : elle, une respectable enseignante, commettre un acte terroriste ? Thomas, qui a espionné ses faits et gestes depuis des mois et connaît ses opinions politiques radicales, est persuadé qu’elle en est capable… Judith est-elle vraiment coupable ? On ne le saura qu’à la fin. Le dispositif, d’une simplicité absolue, rappelle celui du film de Claude Miller Garde à vue. Mais ici, le duel entre l’accusateur et l’accusée est avant tout politique : d’un côté, un défenseur intransigeant de l’ordre social, de l’autre, une femme révoltée par l’injustice, peut-être prête à tuer pour faire valoir ses convictions. Un huis clos habilement servi par deux bons comédiens, Charly Hübner, massif et intimidant, et Sophie von Kessel, insondable du début à la fin.