Un hold-up sans précédent

Arte
19/07/18 ~ 22:30 - 00:00

Le 16 août 1988, deux hommes masqués font irruption dans une banque de Gladbeck et prennent en otages plusieurs employés. Tandis que la police entame des négociations, toute l'Allemagne apprend en temps réel, grâce aux journalistes, que les braqueurs se sont enfuis, emportant un juteux butin et leurs otages… Critique : Gladbeck, Allemagne de l’Ouest, le 16 août 1988. Deux hommes masqués prennent en otage les employés d’une banque. La police les identifie rapidement : les criminels sont bien connus de leurs services pour leurs nombreux délits et surtout leur haine des flics… Refusant de libérer les otages, ils exigent une forte somme d’argent ainsi qu’un véhicule. Alors que les ­médias donnent à l’affaire une ampleur nationale, et que les forces d’intervention spéciales hésitent sur la conduite à suivre, commence une longue cavale qui tournera au fiasco. Tiré d’un cas réel qui défraya la chronique, ce téléfilm en deux parties se veut une reconstitution détaillée des événements. En effet, chaque phase du hold-up et de la course-poursuite est filmée avec une précision et un réalisme irréprochables. Mais flics retors, méchants sans scrupules et otages paniqués jouent ici une partition bien usée. Combien de films de braquage ont déjà utilisé exactement les mêmes situations, les mêmes plans, les mêmes dialogues ? Dépourvu de personnages forts, trop long et surtout désespérément sage, ce Hold-up prétendument « sans précédent » en a en réalité de nombreux, et de bien plus palpitants.
 
Chargement...
Chargement...