Un coeur qui bat

LCP
07/07/18 ~ 17:00 - 18:30

L'histoire complète d'une transplantation d'organe est retracée à la manière d'une fiction. La règle de l'anonymat du donneur d'organe étant inviolable, raconter une histoire vraie aurait été impossible. Les réalisateurs ont pris le parti de montrer les deux visages du don : celui du donneur, un homme qui perd la vie, et celui du receveur, une jeune femme malade du coeur depuis l'enfance, en attente d'une greffe. Leurs deux destins, leurs deux vies vont se croiser. La mort de l'un va permettre à l'autre de rester en vie et de retrouver l'espoir, après des années de combat douloureux contre la maladie. Pas à pas, les différentes étapes de la procédure complexe aboutissant à l'intervention tant attendue sont expliquées et illustrées. Critique : En Normandie, Maud, une instit souffrant d’une malformation cardiaque, fait un malaise. A Marseille, Julien, un ado rieur, roule à scooter, vite, sans casque. Ils ne se connaissent pas. Pourtant, l’un, en mourant, va redonner vie à l’autre. Ces personnages de fiction incarnent chacune des deux faces de la transplantation cardiaque : le don d’organe et la greffe du cœur. Leur histoire sert de fil narratif à ce documentaire-fiction riche en témoignages bouleversants, de personnes en attente d’un greffon, de greffés, de la mère d’un donneur. Mais aussi du personnel médical (infirmiers, coordinateurs de prélèvement, médecins transplanteurs, chirurgiens…). Car, au-delà de la prouesse technique, parfaitement expliquée au cours de séquences retraçant l’histoire de la discipline, ce sont les problématiques liées à cette opération particulière qui sont explorées. La crainte, pour l’infirmière, de ne pas réussir à convaincre la famille d’un donneur potentiel, comme la culpabilité, pour le greffé, de vivre avec le cœur d’un autre. Si dans le premier quart d’heure les parties fictionnées peuvent paraître artificielles, les registres s’entremêlent vite parfaitement pour éclairer toutes les facettes de la transplantation cardiaque. Ne pas craindre un sujet trop pesant, ce film remue de façon positive.