Tout peut changer, et si les femmes comptaient à Hollywood ?

Canal+
12/11/20 ~ 02:19 - 03:52

Ce documentaire pointe du doigt des décennies de discriminations à l'encontre des femmes dans l'industrie du cinéma hollywoodien. Le réalisateur Tom Donahue utilise une technique inédite pour comptabiliser cette sous-représentation féminine à l'écran. Des témoignages d'actrices phares telles que Geena Davis, également productrice exécutive du film, Meryl Streep, Cate Blanchett, Chloë Grace Moretz, ou encore Natalie Portman, appuyent cette vérité et lève le voile sur les coulisses d'une industrie inégalitaire. Outre montrer, ce documentaire apporte des solutions pour changer la donne... - Critique : Les stars américaines ont quitté le tapis rouge pour témoigner du sort que le cinéma leur réserve. Le sujet mobilise. Meryl Streep, Jessica Chastain, Reese Wither­spoon, Natalie Portman : elles sont nombreuses à répondre présentes. Mais l’événement, c’est la qualité du résultat, plongée inédite dans l’empire du machisme et de la misogynie, Hollywood. En interrogeant la place des femmes dans la fameuse usine à rêves, qui fournit l’écrasante majorité des films, séries ou dessins animés vus dans le monde, le documentariste met au jour les mille et une formes de domination exercées par le mâle blanc hétérosexuel. Tout peut changer n’est pourtant pas qu’une charge en règle contre le sexisme. C’est une enquête approfondie et passionnante sur ce qui peut l’expliquer, l’empêcher peut-être. L’enjeu est posé ­clairement : les images produites par l’industrie américaine du divertissement influencent nos vies, ont le pouvoir d’imposer comme normale une représentation du monde dans ­laquelle, aujourd’hui, les personnages féminins sont mis en minorité, ont moins d’importance et de charisme que les personnages masculins. Avec des images différentes, une autre vision du monde pourrait s’imposer, devenir réalité. Si cette démonstration donne l’espoir d’une prise de conscience élargie, elle pointe aussi l’illusion du changement, annoncé tambour battant chaque fois qu’un film apporte la preuve que les héroïnes peuvent faire aussi bien que les héros — comme Thelma et Louise, il y aura bientôt trente ans… Pour une évolution plus décisive, il faut passer à l’action et faire des choix différents, nous dit ce documentaire, par ailleurs réalisé par un homme, et commenté par un autre. À défaut d’être réglé, le problème est bien identifié.