Tokio Hotel

Arte
Dans les coulisses du monde
04/08/18 ~ 06:15 - 07:15

Après une longue pause, le groupe idole des ados Tokio Hotel a repris le chemin des studios et de la scène : les quatre jeunes hommes se confient avec spontanéité. Critique : Il y a treize ans, un groupe d’ados allemands déversait sur le monde une infâme bouillie pseudo-pop, rock, punk, metal… Dans une hystérie populaire et médiatique effrayante, les Tokio Hotel étaient devenus les coqueluches des teen-agers, notamment en France, comme jadis les Beatles… ou plutôt les boys bands des années 1990. Nos collégiens reprenaient même goût à la langue de Goethe. Un mal pour un bien. S’il est permis de se moquer de ce phénomène désormais révolu, il faut garder à l’esprit le très jeune âge des membres du groupe et la violence du ­succès à laquelle ils ont été confrontés. On aurait souhaité que le doc analyse plus en profondeur les ravages, sur ces musiciens, de ce raz de marée éphémère. On comprend vite que le but est de remettre en selle ces stars has been à peine trentenaires, dont on décèle dans de trop brefs moments la peur d’être oubliés. Au lieu de traiter ces failles, le film ­dévide les atermoiements ennuyeux du groupe et leurs platitudes édifiantes ­(« Ensemble, on forme un tout ! ») énoncées le temps de balades avec leurs chiens sous le soleil californien ! Pour les fans, à la rigueur, s’ils existent encore…