Take This Waltz

Arte
16/10/20 ~ 20:00 - 21:50

De l'avion qui la ramène chez elle à la rue où elle habite, dans le quartier cossu de Little Portugal à Toronto, Margot, une rédactrice free-lance, fait le voyage avec Daniel, un artiste qui gagne sa vie en conduisant un rickshaw. Entre eux, l'attraction est immédiate. Mais Margot est mariée avec Lou, et comme le dit son amie Geraldine, c'est un mariage heureux, que Lou fait tout pour embellir. Margot repousse l'attirance qu'elle éprouve pour l'homme qui a surgi dans sa vie. Peu à peu pourtant, de rencontre fortuite en rendez-vous arrangé, elle prend conscience de son insatisfaction latente et de l'urgence des sentiments qui se sont emparés d'elle... - Critique : Sur le thème archi rebattu du triangle amoureux, la partition de Take This Waltz joue des notes subtiles, originales. Quand Margot rencontre Daniel et découvre qu’il vit en face de la maison où elle habite avec Lou, son mari, la fièvre monte à Toronto. Comparé à ce nouveau voisin artiste, l’époux, cuisinier spécialisé dans le poulet, fait très popote. Mais il a un cœur en or. Et Margot aussi. Et Daniel aussi. Avec un regard tendre, attentionné, Sarah Polley (Loin d’elle) montre des amoureux qui souffrent et font souffrir à force de vouloir éviter l’injustice des ruptures ou des arrangements pour ne pas rompre. Il y a de l’audace dans ce portrait d’une fille bien qui ne peut s’empêcher de penser qu’elle vit quelque chose de mal et se condamne elle-même d’aimer trop ou plus assez. On avance vers des moments décisifs sans que l’indécision soit, peut-être, vraiment surmontée. Une belle exigence de vérité qu’accompagnent les comédiens, Michelle Williams en tête dans le rôle de Margot, belle et sans fard, cruelle et sans défense.
 
Chargement...
Chargement...