Star Wars Episode IV : un nouvel espoir

TMC
17/05/18 ~ 23:15 - 01:40

Entre western intersidéral et conte pour enfants turbulents, premier volet de la saga culte des années 80. Lucas, vrai intello camouflé en ado attardé, aurait même appliqué à son grand œuvre les théories du montage d'Eisenstein... Critique : | Genre : débuts d'une saga. Il y a bientôt quarante ans, dans une galaxie lointaine, très lointaine — la Terre, alors sans smartphones ni réseaux sociaux —, sortait un film qu’on appelait La Guerre des étoiles et pas encore Star Wars, mais dont on pressentait déjà l’impact dans le futur. Ce mystérieux « épisode IV », qui débarquait sans qu’on ait entendu parler des trois précédents, était une promesse de saga. George Lucas a tenu son pari, en réalisant, vingt ans après la trilogie initiale, les épisodes I, II, III, et en confiant à un digne successeur — J.J. Abrams — le premier volet de la troisième trilogie, qui constitue la suite de l’épisode VI… Il faut reconnaître que le film a bien vieilli, grâce, notamment, aux images numériques ajoutées en 1997. Le jeune Luke Skywalker, paysan sur la planète Tatooine, ne sait pas encore qu’il deviendra un chevalier jedi émérite, qu’il est le fils de, le frère de — et peut-être le père de, l’oncle de, qui sait ! Le spectateur, lui, connaît désormais les origines de Luke et son futur proche. Etre en avance sur les personnages, renouer tous les fils du récit fait désormais partie intégrante du plaisir. Qui augmentera à chaque épisode à venir. Unique cas de film à interprétation évolutive.