Saya zamurai

Arte
03/08/20 ~ 23:25 - 01:05

Un samouraï clochard se voit condamné à mort par un seigneur, à moins qu'il ne parvienne à faire sourire le visage triste de son jeune fils. Une satire grotesque aux accents dadaïstes, où l'absurde côtoie la cruauté. Pas mal, bien qu'un peu filandreux. - Critique : Un samouraï clochard et sans sabre, dont on ne sait s'il est débile ou sage, erre sur les routes avec sa fille. Un jour, il se voit condamné à mort par un seigneur, à moins qu'il ne parvienne à faire sourire le visage continuellement triste de son jeune fils. Chaque matin, durant un mois, le captif propose un sketch ou un gag différent, face à la cour assemblée : il se barbouille le torse de peinture, fait passer une ficelle dans son nez, se cogne la tête sur des murs cartonnés... En vain : le fils, couché sur son lit, reste imperturbable. Il faut un certain culot pour oeuvrer dans l'idiotie. Hitoshi Matsumoto n'en est pas dépourvu. On retrouve une forme de grotesque dadaïste dans cette satire, où l'absurde côtoie la cruauté. Mais le film est très répétitif, hélas... — Jacques Morice