Rio Grande

Arte
04/03/20 ~ 13:35 - 15:20

Film de commande, cette suite inavouée de Fort Apache est pourtant magnifique de réalisme et de désenchantement. Les scènes d'action sont remarquables, et, anecdote, le film inspira deux Lucky Luke, Le 20e de cavalerie et Canyon Apache ! - Critique : Les westerns de John Ford sont décidément inimitables, et Rio Grande, qui n’est pourtant pas l’un des meilleurs, possède la tendresse et le lyrisme qui furent les deux plus grandes qualités de l’auteur de Young Mr. Lincoln. L’intrigue n’a rien d’original, mais, grâce au cinéaste, les personnages échappent à la convention et trouvent une étrange profondeur. John Wayne n’est pas seulement un baroudeur à cheval prêt à tuer les Apaches, mais un homme soudain adulte qui va découvrir, avec sa femme et son fils, de nouveaux sentiments, une nouvelle manière de vivre. Comme toujours, Ford évite les grands dialogues et les longues tirades : son génie apparaît brusquement dans cette peinture quotidienne d’êtres confrontés au danger. Un air de musique, un souffle de vent, un peu de sable qui s’envole dans le lointain, en quelques plans, en quelques secondes, le réalisateur crée une véritable atmosphère. Ne ratons pas une occasion de revoir un authentique western.