Rebelles ou apolitiques ?

Arte
Les petits-enfants de Mai 1968
29/05/18 ~ 11:00 - 11:55

Il y a un demi-siècle, les étudiants d'Europe et d'Amérique descendaient en masse dans les rues pour se rebeller contre des hiérarchies et des institutions rigides, convaincus que la révolution était à portée de main. Deux générations plus tard, alors que le populisme et les droites autoritaires sont en pleine résurgence, les jeunes sont-ils engagés ou méfiants à l'égard de la politique ? Critique : « A quoi rêvent les petits-enfants de Mai 68 ? » interroge ce documentaire. Notre avis : il est probable qu’ils sont un poil las d’être comparés à leurs « illustres » aînés, joyeusement libertaires, inventifs, révoltés… Fatigués d’être soupçonnés d’appartenir à une ­génération résignée, détachée du monde. Molle du genou, quoi. « Vous n’avez pas idée à quel point on galère », disent en substance la poignée de « jeunes d’aujourd’hui » ici interrogés, en France, en Allemagne et en Espagne. Une étudiante madrilène souligne que sa préoccupation première est de rembourser ses frais de scolarité en jonglant avec les petits boulots. Les temps sont durs, le diplôme ne garantit plus l’emploi. « Nous aussi voulons changer le monde, mais autrement. Nous ne croyons plus au pouvoir des partis », disent-ils. On picore ainsi quelques réflexions, beaucoup de lieux communs à vrai dire. Un sociologue allemand titille notre attention : « Je pense que dans un avenir proche nous allons assister à un glissement politique. Un sujet, probablement lié à l’écologie ou à la justice sociale, va servir de détonateur et précipiter la jeune génération dans l’engagement politique. Le terreau est là. »