Rambo : Last Blood

Canal+
30/08/20 ~ 00:37 - 02:15

John Rambo a trouvé un semblant de paix intérieure en s'installant dans une ferme isolée. Il y vit seul mais reçoit régulièrement la visite de Gabrielle, la fille d'un ami. Au fil du temps, celle-ci est devenue comme son propre enfant. Un jour, un cartel de la drogue décide de l'enlever. Rambo est bien décidée à sauver la jeune fille. Quand un commando débarque chez lui, il est fin prêt. Sa maison est truffée de pièges et il ne fera pas de quartier... - Critique : Après une décennie de tergiversations, de renoncements, de rumeurs (Stallone combattant l’État islamique…), voici le cinquième et, probablement, dernier épisode de la saga. Le vétéran du Vietnam affronte cette fois un cartel de la drogue mexicain, après que celui-ci a enlevé la petite-fille de sa domestique. Le résultat, banal film de vengeance, ressemble peu au célèbre premier volet de 1982, signé Ted Kotcheff, qui mettait en scène l’impossible retour aux États-Unis d’un GI souffrant de stress post-traumatique. Last Blood présente le Mexique comme un coupe-gorge, un pays peuplé de traîtres — le seul personnage positif est une journaliste, sacrifiée par le scénario —, de surcroît à la frontière poreuse. Stallone renoue ainsi avec ses vieux démons de la seconde moitié des années 1980 — qu’il tente depuis longtemps d’exorciser —, en incarnant l’idéologie d’un président conservateur : hier Reagan, aujourd’hui Trump. Sa rédemption, le comédien l’avait sans doute trouvée avec la réalisation du précédent épisode, John Rambo (2008), qui concluait idéalement la saga, par l’un des plus beaux retours à la maison des années 2000.