Quelques minutes après minuit

Canal+
26/03/19 ~ 08:15 - 10:00

Un gamin effrayé par la maladie de sa mère est rassuré… par un monstrueux géant. Dans ce film à la fois spectaculaire et intimiste, les effets spéciaux et les larmes pèsent un peu. Mais une belle poésie l'emporte, sortie de l'univers des contes. Critique : Il avait évoqué les peurs de l’enfance dans L’Orphelinat (2007). Avec cette adaptation d’un livre de Patrick Ness, l’Espagnol Juan Antonio Bayona explore autrement le même thème. Voici l’histoire d’un gamin effrayé par la maladie qui menace la vie de sa mère et rassuré par… un monstrueux géant imaginaire qu’il retrouve toutes les nuits. Dans ce mélange audacieux d’intimisme et de spectaculaire, les larmes et les effets spéciaux pèsent parfois plus qu’ils ne devraient. Mais l’ensemble ravive la poésie attachante des contes, où l’impossible prend forme pour nous apprendre la vie.