Prête à tout

Arte
14/01/19 ~ 20:55 - 22:40

Suzanne veut devenir une star du petit écran. Nicole Kidman est odieusement parfaite dans ce rôle de poupée froide, arriviste et très sotte. Critique : Suzanne Stone raconte son histoire. On comprend qu’elle est mêlée à la mort de son mari. Sur un plateau de télé, ses proches témoignent. En spirale arrière se déroule le destin pathétique d’une odieuse provinciale, prête à tout pour devenir une star de la télé. La veine classique de ce travail de commande obligea Gus Van Sant à une rigueur qui lui alla plutôt bien. Il n’y avait plus qu’à se laisser envahir, envoûter même, par le personnage de Suzanne Stone, et le tour était joué. Mais pour qu’il le soit vraiment, il fallait une actrice qui s’engage à fond. Nicole Kidman fut celle-là. A contre-courant de ses rôles habituels d’alors, plus éthérés, elle incarne une parfaite arriviste… qui n’arrive finalement qu’à présenter la météo sur une minable chaîne locale. Gus Van Sant épouse la perversité de son personnage, et c’est ce qui rend parfois son film irritant. La délectation avec laquelle il distille le venin, sans jamais faire craquer le vernis pastel de la Little America, est pourtant contagieuse. Sous sa panoplie de poupée Barbie, l’héroïne devient le symbole presque ordinaire d’un nouveau rêve américain : se figer dans une image froide et bleutée. Au détour de ce faux documentaire déguisé en fiction lisse aux images léchées, Van Sant nous dit bien que ce rêve est un vrai cauchemar.
 
Chargement...
Chargement...