Portrait de groupe avec dame

Arte
17/09/18 ~ 22:35 - 00:15

Leni Gruyten, 20 ans, belle et issue de la bourgeoisie allemande, a pour seule amie une religieuse, soeur Rachel. Dans cette Allemagne troublée, celle-ci est contrainte de rester enfermée dans son couvent, en raison de ses origines juives. En plein conflit mondial, Leni connaît son premier amour. C'est avec Erhard, son cousin, qu'elle va passer la nuit. Le lendemain, pour avoir refusé de rejoindre les armées nazies, il sera fusillé. Leni passe la guerre dans un cimetière, où elle travaille pour Pelzer, un fabricant de couronnes mortuaires. Au fil des années, elle connaît deux autres amours. Mais la rumeur la menace d'expulsion... Critique : | Genre : drame historique. En 1936, dans un couvent d’Allemagne, sœur Rachel passe en jugement pour avoir perverti l’âme de Leni Gruyten, une élève dont elle était le guide spirituel. Leni est exclue. Sœur Rachel, d’origine juive, reste enfermée dans le couvent. Trente ans plus tard, un buisson de roses rouges fleurit en plein hiver sur sa tombe (elle est morte de froid et de faim en 1943). Miracle ou supercherie ? Les religieuses soupçonnent Leni, maintenant une femme mûre… Bien que Heinrich Böll se soit déclaré satisfait de cette adaptation de son roman, à laquelle il avait participé, le film, construit sur des retours en arrière, semble bien confus pour qui n’a pas lu le livre. Mais, à travers Leni, une femme anticonformiste qui sait aimer et donner, apparaît peu à peu la vision obsédante de l’Allemagne nazie, pendant les années 1930 et 1940, jusqu’à la chute de Hitler. Plongée dans la tourmente, Leni est entourée de personnages dont le destin a varié avec les circons­tances historiques. En 1966, dans l’Allemagne reconstruite, on la trouve du côté des travailleurs immigrés. De Leni la Mystique à Leni la Rouge, Romy Schneider assume vaillamment ce rôle emblématique.