Persuasion

Arte
31/01/19 ~ 13:35 - 15:10

Anne Elliot appartient à une famille très attachée au respect des conventions sociales. Cela l'a amenée, huit ans plus tôt, à rompre ses fiançailles avec Frederick Wentworth, un jeune officier désargenté. Mais Wentworth, désormais riche et auréolé de gloire, réapparait dans la vie d'Anne... Critique : A l'âge de 19 ans, Anne Elliot, fille cadette d'un baronnet ultra snob, s'est laissé convaincre de rompre ses fiançailles avec Frederick Wentworth, jeune officier de marine sans fortune ni perspectives. Huit ans plus tard, résignée à une vie de solitude, Anne assiste à la débâcle financière des Elliot et doit affronter le retour de Frederick, devenu riche, ainsi qu'un afflux de sentiments qu'elle s'appliquait à croire éteints... Publié à titre posthume, Persuasion est le dernier roman de Jane Austen, peut-être le plus émouvant. La romancière éprouvait pour la très sage miss Elliot une empathie manifeste. Quatrième et plus récente adaptation de Persuasion, ce téléfilm élégant et soigné, tourné pour ITV, en respecte l'atmosphère mélancolique, use avec intelligence du journal intime et bénéficie d'un excellent casting. On regrette que la nécessité de résumer en quatre-vingt-dix minutes une intrigue ténue en termes d'action, mais portée, dans le livre, par une étude psychologique minutieuse, se traduise à l'écran par d'inutiles suspenses, l'évacuation de la scène clé où Frederick écrit sa lettre décisive, le choix de retenir la première version du dénouement (désavouée par Austen), et une absurde course de l'héroïne dans les rues de Bath. Autant de réserves qui ne toucheront que les admirateurs les plus fervents du roman. Même eux, conscients de la difficulté qu'il y a à adapter Austen, pourront se laisser séduire par les qualités de cet aimable divertissement. — Sophie Bourdais   Diffusé dans le cadre du cycle Jane Austen, jusqu'au 1er août. arte.tv/janeausten.
 
Chargement...
Chargement...