Péplum : muscles, glaives et fantasmes

Arte
23:05 - 00:00

Créé dans les années 1910, c'est dans les années 1950 que le péplum connaît son apogée. Cet âge d'or s'enracine dans les studios romains de Cinecittà, où sont tournés plus de 180 péplums, dont le spectaculaire «Ben Hur». Pendant que les Américains réalisent des blockbusters en Cinémascope pour contrer l’essor du petit écran, les Italiens se réapproprient leur passé avec un cinéma bon marché porté par des héros bodybuildés. Le genre s’éteint au milieu des années 1960 au profit du western spaghetti, avant de renaître en 2000 avec le multiprimé «Gladiator», de Ridley Scott. En exaltant les aventures romanesques de héros avant tout masculins, le péplum a offert, tout au long de sa trajectoire, une image sensuelle et brutale d’une Antiquité fantasmée.
 
Chargement...
Chargement...