Parsifal

France 2
22/03/19 ~ 00:10 - 04:20

Au Moyen Age, en Espagne. Le saint Graal et la sainte Lance ont été placés sous la garde de Titurel, un vieux roi, aidé par les chevaliers du Graal. Dans une contrée voisine habite Klingsor, qui a jadis voulu rejoindre les chevaliers du Graal mais qui, rejeté, est devenu magicien après avoir écouté l'esprit du Mal. Klingsor réussit à attirer, grâce à la séduisante Kundry, quelques gardiens du calice sacré, qu'il retourne contre leurs anciens frères d'armes. Quand Titurel transmet ses pouvoirs à Amfortas, son fils, ce dernier se rend chez Klingsor pour l'assassiner. Mais, tombé sous le charme de Kundry, il oublie sa mission et laisse choir la sainte Lance. Klingsor s'en empare et le blesse grièvement. Le contact de l'arme sacrée pourrait lui sauver la vie, mais seul un être jeune et naïf, pur de tout péché, pourrait reconquérir l'objet... Critique : C'est avec retenue que Dmitri Tcherniakov met en scène le « festival scénique sacré » de Wagner. Pas de transposition radicale avec prologue explicatif et/ou réécriture du livret : le récit est respecté, Parsifal vaincra le magicien Klingsor et rapportera la lance sacrée aux chevaliers du Graal. Tcherniakov n'en remet pas moins viscéralement en cause l'authenticité de la spiritualité censée baigner l'oeuvre. Parsifal le pur est un ado monté en graine, qui a fui une mère castratrice, et n'hésite pas à se transformer en tueur. La communauté du Graal évoque une secte misogyne aux pratiques barbares. Une flopée de petites et jeunes filles en robes sages (les Filles-Fleurs) entourent un Klingsor papy pervers, dont le palais est la copie, ripolinée de blanc, de l'antre des chevaliers... En phase avec la scène, l'intense direction musicale de Daniel Barenboïm cultive une douceur menaçante, signe d'une violence toujours prête à déborder. Saluons l'unité de l'orchestre et des voix, et l'excellence du plateau vocal, où se distinguent la bouleversante Kundry d'Anja Kampe, le Gurnemanz paternel de René Pape, et le Parsifal juvénile d'Andreas Schager. — Sophie Bourdais   Disponible en DVD et Blu-ray chez Bel Air Classics.