ONU : la bataille de de Gaulle, 1944-1945

France 5
15/10/18 ~ 03:00 - 03:55

Depuis 1945, la France est l'un des cinq membres permanents à détenir un siège de représentant au conseil de sécurité de l'ONU. Il s'agit sans nul doute d'un des attributs majeurs de sa puissance. Mais le général de Gaulle a dû mener une bataille diplomatique et militaire décisive après la libération de Paris, pour que la France obtienne ce statut et revienne dans la cour des grands. Après sa défaite en 1940, le pays n'était en effet pas du tout préssenti pour être membre de cet aéropage distingué. Critique : Fin 1944 : la défaite de l’Allemagne semble assurée. Les trois futurs vainqueurs, Etats-Unis, URSS et Grande-Bretagne, préparent déjà l’après-guerre. Roosevelt a l’idée de créer une instance garante de la paix. Ce sera l’ONU. Une institution au sein de laquelle la France, une nation qui a collaboré avec l’occupant et n’a pas (ou si peu) payé l’impôt du sang, aimerait bien occuper une place importante… Mais ni Roosevelt, ni Churchill, ni Staline ne veulent en entendre parler. Il faudra toute l’habileté politique de De Gaulle pour que la France finisse par obtenir un siège de représentant permanent au Conseil de sécurité, lors de sa création en mai 1945. Ce documentaire bien mené a le mérite de nous le rappeler : il s’en est fallu de peu pour que notre pays quitte le club des grandes nations à l’issue de la Seconde Guerre mondiale. Le mythe encore vivace de la Gaule triomphante en prend un coup… Point fort du film, les historiens convoqués ne sont pas uniquement français, mais aussi américains et russes, ce qui permet d’avoir un point de vue extérieur, souvent critique, sur le rôle tenu par de Gaulle dans cette valse diplomatique longue de huit mois. Un récit synthétique et vivant, nourri par des images d’archives bien choisies, qui nous emmènent de ­Téhéran à Yalta en passant par Moscou, Paris et Besançon.