On a volé la cuisse de Jupiter

France 3
26/06/20 ~ 12:50 - 14:35

Où l'on retrouve le couple de Tendre Poulet en Grèce, à la poursuite d'un précieux morceau de statue antique. Une cavalcade burlesque qui se savoure comme une délassante BD. - Critique : Film de Philippe de Broca (France, 1979). Scénario : P. de Broca et Michel Audiard, d'après Jean-Paul Rouland et Claude Olivier. 120 mn. Avec Annie Girardot, Philippe Noiret, Catherine Alric, Francis Perrin.Genre : comédie d'aventures.Antoine Lemercier, placide professeur de grec à la Sorbonne, vient d'épouser la bouillonnante commissaire Lise Tanquerelle. Ils partent en voyage de noces... en Grèce, bien sûr ! Là-bas, ils font la connaissance d'un autre couple de jeunes mariés, les Pochet. Lui est un ­archéologue passionné par ses fouilles ; elle, s'ennuie ferme. Plus pour très longtemps. Un trafic de statues, un meurtre... Les deux couples se trouvent entraînés dans une folle course-poursuite.Après le succès de la comédie policière Tendre Poulet (1978), la même équipe (producteur, réalisateur, dialoguiste, acteurs) a concocté cette suite qui cherche à renouer avec l'esprit de L'Homme de Rio : exotisme, aventures trépidantes sur fond de chasse au trésor, burlesque des situations où des personnages ordinaires affrontent l'extraordinaire. A sa sortie, le film a déçu la critique : Philippe de Broca venait de signer Le Cavaleur, une comédie sentimentale, tendre et nostalgique, sur le temps qui passe. Or, La Cuisse de Jupiter en est l'inverse. C'est un tourbillon. Mis à part le tandem Girardot-Noiret, les personnages sont souvent au bord de la caricature et le rythme effréné donne l'impression d'une mécanique sans âme. Mais c'est une comédie débridée, délibérément ins­pirée de la bande dessinée, un pur divertissement.