Notre-Dame de Paris

Arte
21/05/18 ~ 13:30 - 15:40

Un bon scénario de Prévert et Aurenche, de beaux décors, la cour des Miracles, et puis cette histoire mythique entre un bossu et une libre Esmeralda. On prend forcément du plaisir, mais sans doute en aurions-nous pris plus si Jean Delannoy n'était pas si académique. Critique : | Genre : drame historique. Fête des fous sur le parvis de Notre-Dame. Pour un jour, gueux et mendiants sont rois à la place de Louis XI. Parmi eux danse la belle Esmeralda, l’« Egyptienne » aux boucles noires… Cette illustration colorée du célèbre drame romantique se « feuillette » avec émotion, comme une vieille édition brochée oubliée au grenier. A peine souffle-t-on sur la poussière « qualité française » de cet objet de brocante que la magie opère. Dans les décors misérables ou somptueux d’un Moyen Age réinventé, tout un petit monde cruel et poétique se met à vivre : visage marmoréen d’Alain Cuny, grâce fatale et naïve de Gina Lollobrigida, cour des Miracles grouillante et gouailleuse à souhait. Anthony Quinn interprète Quasimodo en cabot magistral, avec un mélange poignant d’emphase et de délicatesse qui sied parfaitement au personnage. La verve de Jean Aurenche et de Jacques Prévert illumine ce mélo historique cocasse et poignant, cette adaptation au charme désuet.
 
Chargement...
Chargement...