N'en parle pas, c'est un secret

France 3
17/07/18 ~ 00:05 - 01:00

Anne, Randal, Marjorie et Romain participent à un groupe de paroles dédié à l'inceste et sortent ce tabou de l'ombre : grâce à leur témoignage, des visages s'impriment sur ces victimes et des mots sur ces histoires de vies restées trop longtemps silencieuses. Critique : « Tu n’en parles pas, c’est un secret », a soufflé son agresseur à Anne, qui se souvient parfaitement de l’écrasante « masse corporelle ». Randal, elle, n’a pas eu besoin qu’on lui intime de se taire : les reproches et le déni de sa mère, alors que sa sœur lui racontait ce qu’elle subissait de son père, l’ont inconsciemment convaincue qu’il valait mieux que « ça » ne lui soit pas arrivé, à elle. Tout lui est revenu à 33 ans, quand une psychologue lui a glissé : « Si je vous dis inceste ?… » Le silence, cette pelletée de terre jetée sur les corps des enfants victimes d’abus sexuels de la part de parents proches, fait la force de ce film sobre. Dans le groupe de parole filmé par la réalisatrice, les mots écorchent les gorges, les non-dits s’imposent, l’emportant presque sur les phrases clairsemées des adultes en reconstruction. Roman se défait petit à petit de l’idée qu’il est sale grâce à « la psychothérapie et des litres de détergent industriel ». Enceinte, Marjorie craint de confondre gestes maternels et gestes incestueux. Anne veut rouvrir le dossier judiciaire de son affaire, juste pour que son agresseur soit « une nouvelle fois entendu ». Un même mal, peu de mots, mais d’innombrables maux.