Mystère au Louvre

France 2
12/12/18 ~ 21:00 - 22:40

Mercure, célèbre cambrioleur que le tout-Paris craint ou admire, est en fait une cambrioleuse. Constance de Coulanges, de son vrai nom, s'apprête à réaliser un coup de maître : dérober, le soir de son exposition au Louvre, avec le concours d'un funambule, une parure qui appartenait à l'impératrice Eugénie... Critique : Paris, fin du xixe siècle. Un mystérieux cambrioleur qui se fait appeler « Mercure » multiplie les vols. Mais contrairement à ce que pense son ennemi juré, l’inspecteur Thenard, Mercure est… une femme. Celle-ci s’apprête à réaliser un coup de maître en dévalisant de précieux bijoux entreposés au Louvre. Pour ce faire, elle recrute un funambule virtuose, Frédéric. Le duo va devoir jouer serré pour échapper aux griffes de l’implacable Thenard… Une histoire de voleurs dans le Paris des années 1880, ça change un peu des sempiternels polars touristiques de France Télévisions. Malheureusement, le résultat n’est guère folichon. Car ce Mystère au Louvre pas très inspiré emprunte sans se gêner à gauche et à droite : une ­héroïne entre Adèle Blanc-Sec et Arsène Lupin, un méchant flic joué par Torreton qui rappelle énormément le Javert des ­Misérables, une scène de cambriolage en suspension copiée sans vergogne sur le premier Mission : Impossible, avec Tom Cruise… Ça fait beaucoup. Et comme les dialogues sont assez fadasses et les rebondissements, très convenus, l’intérêt reste limité.
 
Chargement...
Chargement...