Mollenard

France 3
22/10/18 ~ 00:30 - 02:15

Ni Dieu ni patrie, mais la mer et ses hommes comme seules attaches pour le bourlingueur Mollenard, alias Harry Baur. La plus belle réussite française de Robert Siodmak, servie par une brochette d'artisans précieux (Schüfftan à l'image, Trauner aux décors, Milhaud à la musique). Critique : Après avoir fui l’Allemagne nazie en 1933 et avant de rejoindre Hollywood, Robert Siodmak s’installe en France, où il réalise huit films, dont ce Mollenard, bel ouvrage qui réunit Schüfftan à l’image, Trauner aux décors et Milhaud à la musique. On est d’abord immergé en pleine aventure exotique, en Chine, dans un monde de bouges mouvant et interlope, regorgeant de trafics et de chantages. Après l’incendie du bateau, nous voilà sur la terre ferme, à Dunkerque, où le drame naturaliste nous cueille. Mollenard, bourlingueur rustre, parfois déplaisant, mais finalement humain, affronte son épouse, bigote tyrannique qui dresse son mari comme un chien. Servi par des dialogues crus, le face-à-face entre les deux monstres sacrés que sont Harry Baur et Gabrielle Dorziat surprend par la vigueur libertaire de sa charge antibourgeoise. Ni Dieu, ni épouse, ni patrie, mais la mer et ses hommes comme seules attaches… pourrait être la devise du forban.