Mauvaise mère

France 3
14/04/20 ~ 20:05 - 21:40

Mina est une jeune Ethopienne âgée de 13 ans, adoptée à sa naissance par Lionel et Judith. Le couple uni est déjà parent d'un enfant biologique. A l'adolescence, Mina bascule dans une spirale destructrice contre laquelle elle ne peut rien. Malgré l'amour de ses parents, cette situation divise sa famille... - Critique : Il n’est pas question de maltraitance. La mauvaise mère de cette histoire, Judith, a tout de la maman parfaite, débordante d’amour pour sa fille de 13 ans, Mina, que son mari Lionel et elle ont adoptée, encore bébé, en Éthiopie. Une grande maison entourée de verdure, un couple de parents unis, une chouette grande sœur de 20 ans, Élise… Seulement voilà : la question maladroite d’une copine à propos de sa naissance, un « Mina minable » qui fuse d’une bouche en colère, et le traumatisme jusque-là invisible de l’adolescente s’extériorise sans préavis, la propulsant dans une spirale de violence qui menace de pulvériser toute la famille. « Mina peut être adorable mais aussi cruelle », résume Judith à propos de sa fille. Et avec quel talent sidérant la jeune comédienne Jessyrielle Massengo (prix du meilleur espoir féminin au Festival de la fiction de Luchon) illustre cette dualité qui la fait passer d’un ange gracieux et attendrissant à un jeune démon dépassé par son comportement destructeur… En écho à ce personnage central, l’interprétation, tout en dense subtilité, des parents désarmés, et la réalisation, sans effets appuyés, imprègnent ce téléfilm d’une émotion qui ne tombe jamais dans le pathos. Juste et sensible, Mauvaise Mère n’enjolive ni ne dramatise un choix de vie aussi généreux que courageux. Une vraie réussite.