Marilyn Monroe

Arte
25/08/18 ~ 05:45 - 07:15

L'enfance de Norma Jean Mortensen, née le 1er juin 1926, se déroule entre orphelinats et familles d'accueil. A quelques pas de là, l'usine à rêves hollywoodienne brille de tous ses feux. Norma Jean y entre en 1945. La plantureuse brunette des faubourgs se change en une jolie blonde platine, Marilyn Monroe. Le succès et la gloire sont très vite au rendez-vous. «Les hommes préfèrent les blondes», en 1953, lui assure une notoriété mondiale. Marilyn mêle innocence et sex-appeal avec une aisance confondante. En privé, la femme la plus désirée du monde cherche le rôle de sa vie, accumulant idylles et échecs sentimentaux. Sa quête effrénée d'amour et de reconnaissance la précipite dans l'alcool, les médicaments et, finalement, la mort, le 5 août 1962. Critique : Ce documentaire hâtif flatte donc les clichés sur la « déesse blonde immortelle » et la « vamp tragique »… Mais les images retrouvées valent souvent mieux que le commentaire, notamment dans la première partie : photos de famille de la petite Norma Jean et de sa mère, Gladys, portraits de la jeune fille qui commence à prendre la pose, et même une interview de son premier mari, James Dougherty, qui évoque une épouse modèle, bonne cuisinière et très soigneuse. On découvre aussi avec intérêt les apparitions de Marilyn dans les premiers films qu’elle tourna et qui sont tombés aux oubliettes. Dans Scudda Hoo ! Scudda Hay ! (1948), le tout premier, on la voit à peine une seconde, mais cette seconde-là vaut évidemment son pesant de légende.
 
Chargement...
Chargement...