Manchester by the Sea

France 3
08/02/21 ~ 21:05 - 23:20

Un homme revient dans le village de pêcheurs, sur la côte est des Etats-Unis, où il a grandi jusqu'à l'effroyable tragédie qui a brisé sa vie. Casey Affleck fascine dans ce drame splendide, réalisé par le coscénariste de Gangs of New York. - Critique : Pour les Américains de la côte Est, Manchester by the Sea est un port de pêche et une station balnéaire. Mais pour le héros trentenaire, Lee, c’est un champ de ruines. Homme à tout faire dans une boîte de plomberie, en banlieue de Boston, il a fui le monde de sa jeunesse. À la mort de son grand frère, il doit pourtant reprendre en urgence la route de son village natal, où il est désigné tuteur de son neveu adolescent. Un voyage dans le passé commence, sur les lieux de l’effroyable tragédie qui a détruit la vie de Lee et l’a lesté à jamais d’un sentiment de culpabilité. Casey Affleck, acteur fascinant, donne au film une grande dignité : alors que tout, rencontres et réminiscences, devrait provoquer des torrents de larmes ou des cris de douleur chez Lee, le comédien résiste, lointain, impassible. C’est une éthique de jeu, mais qui dessine aussi un personnage endurci jusqu’à l’os, minéralisé par le chagrin, sans plaisirs ni désirs. La galerie des endeuillés recèle une autre figure passionnante, l’adolescent désormais sans père, dont Lee est supposé devenir le tuteur. Ce neveu se montre cynique, revêche, tout occupé à une sexualité compulsive, avant une volte-face imprévisible, moment de bascule du récit… Manchester by the Sea dépasse de beaucoup la chronique émouvante d’un retour au pays. Au-delà de son ancrage réaliste — communauté de marins prolétaires, lumière hivernale —, le drame devient un conte. À la fois rugueux et lyrique. Ouvert sur le seul horizon que méritent tous ces personnages fracassés : la consolation.