L'odeur de la mandarine

France 3
07/11/18 ~ 00:15 - 02:00

Faux mariage de raison entre une belle insolente et un propriétaire terrien blessé de la guerre de 14. Classicisme, qualité d’écriture et tension sensuelle magnifiée par la photo d’Yves Angelo parfument ce film où Georgia Scalliet est la liberté et le charme incarnés… Critique : | Genre : les surprises de l'amour. Décidément, Gilles Legrand se fiche d'être à la mode. Après son drame familial viticole, Tu seras mon fils, qui avait, d'ailleurs, eu un joli succès en salles, le voilà qui filme une passion à l'ancienne et en costumes : lors de l'été 1918, une belle insolente accepte, pour donner un toit à son enfant, d'épouser un propriétaire terrien blessé de guerre. Ils passent un étonnant contrat sur le devoir conjugal, et le mariage de raison s'avère moins raisonnable... Chaque scène, en intérieur, ou dans une nature teintée de féerie, séduit par sa tension sensuelle, magnifiée par la photo d'Yves Angelo, et par sa qualité d'écriture (les joutes verbales du couple sont remarquables). En invalide qui reconquiert sa virilité, Olivier Gourmet est d'une grande subtilité, oscillant entre amour et orgueil. Georgia Scalliet, lumineuse révélation venue de la Comédie-Française, est la liberté et le charme incarnés. Katharine Hepburn avec la sensualité de Bernadette Lafont. — Guillemette Odicino