Les SS frappent la nuit

Arte
23/03/20 ~ 23:00 - 00:45

Allemagne, 1944. Une servante d'auberge, de moeurs légères, est sauvagement assassinée. Un jeune soldat, Willi Keun, qui venait de lui rendre visite, est aussitôt soupçonné. Le commissaire Axel Kersten le croit innocent et tente d'en convaincre ses supérieurs. Un dignitaire nazi, Rossdorf, l'aide dans son enquête, dont il espère tirer un avantage politique. Le véritable coupable, un demeuré doté d'une force herculéenne, est bientôt arrêté. Mais la vérité dérange le pouvoir nazi... - Critique : En 1944, à Hambourg, une serveuse de guinguette, maîtresse d’un fonctionnaire subalterne nazi, Willi Keun, est assassinée. À Berlin, après une nuit de bombardement, le commissaire Kersten reçoit de son directeur le dossier de Keun, considéré comme l’assassin de Hambourg… Ce film très noir s’inspire d’un récit de Will Berthold sur l’affaire Bruno Lüdke, maniaque sexuel sanguinaire auquel on avait attribué plus de quatre-vingts meurtres dans les années 1930-1940. Des membres de la famille de Siodmak avaient été victimes du régime hitlérien, et le film, tout en décrivant le personnage de Lüdke, est une dénonciation virulente des méthodes de la Gestapo et des SS pour camoufler une vérité insupportable : depuis l’avènement de Hitler, un Allemand aryen à l’esprit dérangé a échappé à la justice du IIIe Reich et bafoué, par ses crimes de sang, les théories sur la pureté de la race et l’élimination des handicapés. Le cinéaste retrouve son style réaliste et sombre des dernières années de la République de Weimar et provoque un grand choc émotionnel et politique (face au cinéma à bonne conscience de la RFA) par des images fortes et implacables.