Les résistants, le combat des exilés vénézuéliens

LCP
09/12/18 ~ 12:20 - 13:15

Depuis 2013, des millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays pour fuir la crise économique et la répression d'un régime autoritaire. Parmi eux, des hommes et des femmes, opposants au pouvoir de longue date ou anciens compagnons de route du chavisme, expliquent pourquoi ils ont dû abandonner leurs foyers et racontent la réalité d'un régime qui s'est longtemps présenté comme une démocratie modèle. Critique : Ancien correspondant au Venezuela, François-Xavier Freland n’a pas été autorisé à y retourner depuis fin 2016. Il a donc rencontré six opposants au régime de ­Nicolas Maduro exilés en Europe et en ­Colombie. Figures politiques, journaliste, activiste de la Resistencia, mouvement de contestation étudiant brutalement réprimé, artiste… Leurs témoignages dépeignent l’autoritarisme et la violence du ­régime instauré par le successeur d’Hugo Chávez depuis le printemps 2013. Antonio Ledezma, ancien maire de Caracas assigné à résidence en 2017, raconte son arrestation et sa fuite, se comparant à Charles de Gaulle. Julio Borges, ex-président de l’Assemblée nationale plusieurs fois agressé, multiplie les rencontres avec des présidents étrangers et milite pour le retour de la démocratie. L’ex-procureure générale Luisa Ortega Díaz, ex-chaviste repentie, a dû fuir le pays sous les menaces. Des vidéos amateurs et des extraits de JT viennent compléter les récits des violences que tous ont subies. Sans voix off, le film abonde en panneaux écrits, qui resituent le contexte, chiffrent l’exil des Vénézuéliens, le drame sanitaire, les arrestations. Mais cette galerie de témoignages peine à analyser les contours du combat : comment s’organise-t-il, que pèsent Ledezma et Borges ? Interrogés sur les raisons du soutien de l’extrême gauche européenne à ce régime répressif, Luisa Ortega Díaz laisse entendre que certains auraient été corrompus ; Julio Borges évoque, ­sibyllin, des « rencontres avec l’équipe de Jean-Luc Mélenchon subventionnées par le gouvernement de Maduro ». Nous laissant sur notre faim…
 
Chargement...
Chargement...