Les plus belles années d'une vie

Canal+
15/07/20 ~ 02:01 - 03:28

Un homme fragile est assis dans le parc d’une maison de retraite. il s'agit de Jean-Louis Duroc, le pilote automobile. La script-girl Françoise Gauthier se dirige vers lui. Ils se sont tant aimés. Il ne la reconnaît pas. Au fil de leur conversation, il se souvient de leur histoire ainsi que des deux enfants qui couraient sur la plage de Deauville, désormais quinquagénaires... - Critique : Claude Lelouch n’a plus peur de rien, il l’avoue lui-même : venu un certain âge, on peut tout oser… Alors pourquoi ne pas réunir à nouveau les quatre acteurs d’Un homme et une femme (1966), son plus gros succès, Jean-Louis Trintignant, Anouk Aimée mais ­aussi les enfants d’alors, Souad Amidou et Antoine Sire ? Ce nouveau film, par-delà les années, est un hommage au septième art et à une génération en train de disparaître. La première scène est tragique : un lent mouvement de caméra nous rapproche de Trintignant, tout recroquevillé sur sa chaise roulante, dans une maison de retraite. Pour le secouer, son fils va chercher celle qu’il n’a jamais oubliée, Anne. On attend avec impatience et crainte la scène des retrouvailles. Lelouch a alors une idée aussi pudique que féconde : Jean-Louis ne la reconnaît pas et raconte à cette étrangère le souvenir de son amour passé. Difficile de retenir son émotion… Et on pardonne même à Lelouch ses aphorismes et ses couchers de soleil trop rouges, car il nous offre un moment unique. Un émouvant flash-back sur toute une vie de cinéphile.
 
Chargement...
Chargement...