Les noces rouges

Arte
05/03/19 ~ 01:50 - 03:25

Satire où Chabrol nous dit, avec des coquetteries de pamphlétaire hilare, que la vie est affreuse. Il choisit trois bourgeois de province pour nous le prouver : le député-maire de droite, sa femme, insatiable, et l'amant. Assassins potentiels… et médiocres pathétiques. Critique : Le député-maire d’une belle bourgade provinciale (Claude Piéplu) est corrompu, gaulliste et cocu. Trois défauts évidemment sans corrélation. Son épouse, une Emma Bovary plus physique que romantique (Stéphane Audran), satisfait ses désirs — ses besoins ? — avec un beau mâle (Michel Piccoli). C’est risqué et peu confortable. Solution : éliminer le mari ? Reste la culpabilité et le secret, ce qui est pire. Les Noces rouges est moins un pamphlet contre les « affaires » de la Ve République que la description de la stupidité d’amants maudits confrontés à une situation qui les dépasse. On rit. On frémit. Les assassins sont rarement des génies, suggère Chabrol d’un œil amusé. Heureusement.