Les enquêtes du département V : dossier 64

Canal+
11/04/20 ~ 16:55 - 18:50

En 2018, au Danemark, Carl Morck et Assad, deux policiers qui travaillent pour le département V, chargé des affaires non résolues, enquêtent sur plusieurs disparitions suspectes. La découverte de cadavres momifiés et mis en scène les amène sur une piste nouvelle. Un suspect émerge des investigations... - Critique : Après Miséricorde (Mikkel Nørgaard, 2013), Profanation (Nørgaard aussi, 2014) et Délivrance (Hans Petter Moland, 2016), Dossier 64 constitue l’ultime volet des Enquêtes du département V, série de polars danois assez homogène, tirée des romans de Jussi Adler-Olsen. Au sous-sol de la police de Copenhague, deux flics et leur assistante examinent des affaires non résolues : l’équipe s’intéresse, cette fois, à un centre d’internement sur une île du Danemark, où des femmes considérées comme déviantes étaient enfermées, voire stérilisées de force, jusqu’au début des années 1960 — authentique fait divers. Alors que les premiers films privilégiaient l’atmosphère, celui-ci laisse davantage de place aux scènes d’action. La plus-value vient à nouveau du casting, aussi soigné pour les héros (le brutal Nikolaj Lie Kaas et le sensible Fares Fares, vu dans Le Caire confidentiel) que pour les méchants (ici Anders Hove, en espèce de médecin nazi). Comme ses prédécesseurs, Christoffer Boe traite son sujet avec suffisamment de distance pour éviter le sordide : la découverte de trois cadavres emmurés, momifiés dans une posture expressionniste, évoque la plus célèbre peinture d’Edvard Munch, Le Cri.