Les Crevettes Pailletées

Canal+
01/04/20 ~ 21:20 - 23:05

Lors d'une interview pour une chaîne télé, Mathias Le Goff, vice-champion du monde de natation, tient des propos homophobes. Il est immédiatement sanctionné. S'il veut participer aux prochains championnat du monde, il doit entraîner "Les Crevettes Pailletées", une équipe de water-polo gay, dilletante et aux résultats médiocres. Mathias a trois mois pour que l'équipe soit au niveau lors des Gay Games, le plus grand rassemblement sportif homosexuel du monde, prévu en Croatie. Mathias a bien du mal à instaurer une quelconque discipline au sein de l'équipe. Il veut laisser tomber mais finit par emmener ses joueurs en bus à travers l'Europe... - Critique : Pour qui sont ces Crevettes qui barbotent joyeusement dans la comédie ? Il est parfois difficile de déterminer à quel public s’adresse un film. Après un dérapage verbal homophobe, Mathias (Nicolas Gob, toujours excellent), champion de natation, se retrouve contraint d’entraîner toute une équipe de water-polo gay, les fameuses « Crevettes pailletées » du titre, et de l’emmener participer à une compétition en Croatie. Bien sûr, le macho bourru s’attache peu à peu à la remuante compagnie dont il a la charge… Un road-movie sympathique, des préjugés à la tolérance. Pourquoi pas ? Mais avant de glisser vers plus d’émotion, le film taquine la farce et déploie sans nuances son échantillon de personnages gay hauts en couleur. Tellement « hauts » que, pour la plupart, ils se détachent de toute réalité, au profit des archétypes flamboyants les plus éculés. Même si le film est sorti en 2019, il semble venir d’un autre temps, quelque part entre La Cage aux folles et Priscilla, folle du désert. Il est probable qu’entre deux séances (longuettes) de water-polo et trois gags lourdingues, certains spectateurs d’aujourd’hui peineront à y trouver leur compte.