Les Commitments

Arte
18/06/18 ~ 23:35 - 01:35

Fou de musique soul et chômeur, Jimmy décide de monter son groupe. Péripéties humaines et musicales sur fond de chronique sociale à l'irlandaise. Pêchu, formidablement interprété et BO à tomber. Mention spéciale à Andrew Strong, jeune prodige mi-Joe Cocker, mi-Otis Redding. Critique : | Genre : complètement soul. Jimmy Rabbitte pointe au chômage et végète chez ses parents, dans une banlieue miteuse de Dublin. Fan de musique soul, il décide de monter un groupe. Après une annonce dans le journal et un casting plutôt farfelu, les Commitments se mettent au travail. D'abord dissonante et trébuchante, la bande de zozos fait des étincelles. Cette attachante chronique, dans l'Irlande des années 1980, est adaptée d'un roman de Roddy Doyle, l'irrésistible auteur de The Snapper et de The Van, portés à l'écran par Stephen Frears. Répétitions explosives, cuites mémorables, petites et grandes misères sociales : Alan Parker compose un portrait de groupe nerveux et juste, avec ce qu'il faut de cocasserie, mais aussi d'amertume, interprété par des comédiens épatants. Captée avec fougue, dans ses couacs et ses moments de grâce, la partie musicale du film est un régal.
 
Chargement...
Chargement...