L'épée flamboyante

Arte
23/11/18 ~ 00:50 - 02:10

Ben, Jonas, Özzi, Leo et Sophie, d'inséparables adolescents, sont en sortie scolaire à Hildesheim. Lors de la visite de la cathédrale de la ville, tous les lycéens sont pris en otages par une secte, qui projette de les sacrifier. Les cinq amis parviennent à s'échapper. Ils vont tenter de délivrer leurs camarades... Critique : Lors d’une visite scolaire, une secte kidnappe une classe dans la cathédrale de Hildesheim, en Basse-Saxe. Cinq lycéens inséparables réussissent à s’échapper, dont le jeune Jonas, à qui le gourou — un être mystérieux qui traverse les époques — semble particulièrement s’intéresser. Les ados vont-ils réussir à sauver leurs camarades, sur le point d’être sauvagement ­sacrifiés lors d’une cérémonie ? Parviendront-ils à mettre la main sur l’épée magique qui, seule, peut déjouer le sort ? L’histoire, foutraque, mêle allègrement légendes saxonnes, apocalypse sur fond d’éclipse solaire, immortalité, résurgence du passé nazi, embrouillaminis amicaux, émois amoureux… On ne sait pas par quoi commencer : l’humour consternant, les dialogues ineptes, les références écrasantes — avec deux ou trois scènes qui lorgnent désespérément du côté d’Indiana Jones. Sans surprise, les méchants sont habillés tout en noir, ont les mâchoires bien serrées et des voix sépulcrales. Quant aux gentils héros, leur parcours est aussi prévisible qu’un réveillon de Noël : cette aventure va les aider à grandir, et leur permettre, entre deux courses-poursuites fauchées et trois combats de karaté, de méditer sur les vraies valeurs, l’amitié, l’amour, etc. Bref, ce Club des cinq à la sauce germanique est franchement rasoir.
 
Chargement...
Chargement...