L'enfant sauvage

Arte
19/10/20 ~ 21:40 - 23:05

Avec Victor, enfant sauvage recueilli par le Dr Itard, Truffaut affirme sa croyance dans les vertus pédagogiques, la nécessité pour tout homme de sortir de l'état de nature pour accéder à la culture. Superbe image en noir et blanc de Nestor Almendros. Le film est dédié à Jean-Pierre Léaud. - Critique : Un film à part dans l’œuvre de Truffaut. Singulier par son austérité bressonienne, sa sécheresse intraitable, aux antipodes des harmonies plus souples des autres films. Un an après Mai 68, envers et contre beaucoup, muni seulement d’objets rudimentaires, Truffaut célèbre dans le dénuement la culture et la pédagogie, en s’appuyant sur le cas d’un enfant sauvage de 1798. L’éducation de Victor ne se fait pas sans cruauté : sa souffrance sourde, sa peur des punitions, son incapacité à parler sont palpables. De sa voix blanche, le cinéaste, dans le rôle du médecin, dirige, oriente. Fuyant le sentimentalisme, il rappelle cette évidence : tout enseignement est une mise en scène. Plus ambivalent qu’il y paraît, ce film, qui tient de l’exposé quasi scientifique, s’arrête très brutalement, sans que l’on sache précisément ce que deviendra l’enfant, s’il s’intégrera à la société des hommes, s’il sera heureux. On pressent seulement le passage de l’instinct à l’humain. Ce n’est ni bien ni mal : c’est émouvant et terrible.
 
Chargement...
Chargement...