Le temps des égarés

Arte
25/05/18 ~ 20:55 - 22:30

Sira, employée de l'Ofpra elle-même issue de l'immigration, vend au prix fort à des migrants des récits mensongers susceptibles de les aider à obtenir un droit d'asile. Un enchaînement de rencontres va avoir raison de son cynisme alors qu'Abdul, un Irakien qui a fui Daesh, débarque en France... Critique : Dans le sachet en plastique d’un homme échappé d’un conteneur, Cyrano de Bergerac : un bagage exclusivement littéraire, pour un inconditionnel de la France, sa langue et ses valeurs. Dans le sac en cuir d’une traductrice de l’Ofpra, des billets : la rémunération, au black, qu’elle exige pour calibrer les récits des réfugiés en fonction des critères de leur éventuelle acceptation sur le territoire français. A première vue, le premier ne devrait pas avoir besoin des services de la seconde. A première vue encore, celle-ci n’aidera pas non plus cette petite fille que son père, sans le sou, veut sauver de l’excision. Lacis d’histoires indépendantes qui se croisent brièvement, cette œuvre douce-amère traite ses personnages comme des bouchons au fil de l’eau. Les éléments décident, ceux-là composent. Confrontés à leurs propres limites, intimes, ils dynamitent nos repères : vaut-il mieux arriver à ses fins en étant corrompu, ou défendre des grands principes mais manquer de courage ? Loin d’être plombant cependant, le film réussit à faire chatoyer les couleurs de la vie (le fatras bariolé d’un squat, les lumières des tours du nord-est parisien) et de teinter de poésie les situations les plus éprouvantes (le récit d’une excision).
 
Chargement...
Chargement...