Le pouvoir nuit-il gravement au cerveau ?

France 3
18/09/18 ~ 00:25 - 01:15

Des recherches récentes en psychologie et neurosciences ont montré à quel point le pouvoir, la solitude et le stress influencent les comportements. Ces trois éléments étant indissociables de la fonction de président de la République, se pose la question de savoir quels peuvent être les effets du pouvoir sur les chefs d'Etat. Hélène Risser et Hélène Fresnel ont mené l'enquête, recueillant de nombreux témoignages de scientifiques. Critique : Nous aurions aimé saluer ce film qui ose un pas de côté : il interroge l’exercice du pouvoir présidentiel à la lumière de la science. Convoquant psychanalystes, neurologues, éthologues… il questionne : qu’est-ce que cela produit sur le cerveau que d’accéder à la fonction suprême, lorsque le palais de l’Elysée met en scène votre grandeur, que des nuées de motards de la Garde républicaine vous « ouvrent » la circulation comme Moïse la mer Rouge ? Mais, malgré toute leur bonne volonté, les éminents savants n’ont pas d’éclairages particulièrement instructifs à partager. Le spécialiste des singes a beau suggérer que le président est comme le « mâle alpha » d’un groupe de primates, courtisé par une cour qui fait profil bas, nous ne sommes pas plus avancés. Que s’est-il donc passé dans l’esprit de Nicolas Sarkozy lorsqu’il lâcha son fameux « Casse-toi, pauv’ con ! », insistent les réalisatrices ? Nous serions tentés de répon­dre : pas grand-chose… Le naturel a repris le dessus et, l’espace d’un instant, le président de la République s’est oublié. Cela ne leur suffit manifestement pas et elles s’embarquent dans des développements scientifico-politiques un poil confus, voire fumeux. On tend parfois l’oreille à l’écoute des témoignages d’(ex-)proches de Nicolas Sarkozy, François Hollande et Emmanuel Macron (Aquilino Morelle, Jean-Christophe Cambadélis, Michel Sapin…) lorsque, loin des lieux communs (le pouvoir donne le melon et isole), ils relatent des situations vécues autrement signifiantes.