Le point de non-retour

Arte
16/04/18 ~ 22:55 - 00:25

La star Lee Marvin accorda sa confiance à Boorman, alors jeune cinéaste britannique. Il eut du nez : cette histoire de vengeance est un sommet du polar. Critique : Walker, un truand, est laissé pour mort dans la prison désaffectée d’Alcatraz, où son complice Reese, avec qui il venait de réussir un hold-up, l’a trahi et abattu. Plus tard, aidé par un mystérieux individu, Yost, Walker cherche à se venger de Reese et de l’organisation qui le soutient. Dans un texte publié par la revue Positif, John Boorman ­racontait comment, à la grande surprise des décideurs hollywoodiens, Lee Marvin, star auréolée d’un oscar, avait confié les pleins pouvoirs au jeune cinéaste britannique qu’il était. Avare en dialogues, le scénario refuse tout psychologisme, se contente d’une intrigue de base, offrant à l’acteur une composition physique remarquablement maîtrisée, où d’un simple geste peut naître l’engrenage de la violence. Impressionniste, la mise en scène tente de réconcilier cinéma d’auteur (Resnais, Antonioni) et thriller traditionnel. Un film mythique de l’histoire du polar.
 
Chargement...
Chargement...