Le pied à portée de main

Canal+
16/09/18 ~ 01:50 - 02:40

De sujet tabou, la masturbation est devenue une véritable affaire de culture. Aujourd'hui plus moderne, gadgétisée, numérisée et connectée, elle a conquis la publicité, le cinéma, le livre, et plus récemment le stand-up français et même les YouTubers. Du champion du monde 2008 de masturbation au gourou texan de la «Mind Masturbation», de la place Tahir aux sex shops de la rue Saint-Denis, en passant par les évocations inspirées des humoristes Guillermo Guiz et Kyan Khojandi et aux délires de certains fabricants de sex toys, voyage autour d'un geste mondial addictif et pop. Critique : En 2008, à Copenhague, se sont tenus les championnats du monde de masturbation masculine. Le Japonais Miyagi s’y est illustré en réitérant l’opération vingt-huit fois en sept heures. Record du monde. Cependant, « à trop vouloir jouir, Miyagi a payé le prix de son sacre », déplore la voix off : l’homme a été victime de terribles maux de tête. « J’ai pris conscience que c’était un acte très risqué », confie-t-il. Il est drôle, ce documentaire. Pas inintéressant non plus. L’onanisme ayant souvent été qualifié par l’Eglise d’« acte très risqué », quel chemin peuvent donc prendre les pensées extatiques du fidèle ? Miyagi, lui, a un secret : il imagine une rivière en écoutant les Arabesques de Claude Debussy. Bon à savoir. Mais d’après les chiffres, c’est quand même moins efficace que le porno. Sans jugement ni tabou, le documentaire évoque aussi les nouveaux sex toys, interroge la façon dont la société considère les « branleurs »… Tou­tes ces considérations agrémentent un film volubile, à défaut d’être parfaitement cohérent.