Le passé recomposé

Arte
06/03/20 ~ 20:55 - 22:45

Jennifer, une documentariste, rentre d'un voyage en Inde quand elle apprend que sa mère a retrouvé un texte qu'elle a écrit quand elle avait 13 ans. A l'époque, fascinée par un couple d'amis, elle avait accepté les avances de l'homme. Elle se souvient, et pose peu à peu un autre regard sur cette relation... - Critique : Si vous voulez comprendre les mécanismes de l’emprise, la mémoire traumatique, pourquoi une victime de viol retourne chez son bourreau ou réalise parfois des décennies après…, il faut voir ce film. Rarement une œuvre aura aussi efficacement formalisé les conséquences d’un traumatisme. La réalisatrice Jennifer Fox les connaît bien, hélas : le drame vécu par son héroïne est le sien. Ou comment une fille de 13 ans s’est retrouvée happée dans le jeu manipulateur et pervers du couple qui gérait le haras où elle s’entraînait alors. Quand le film commence, Jenny (impressionnante Laura Dern) a 45 ans, elle est documentariste et sur le point de se marier. C’est par la mise en scène, petit chef-d’œuvre de déconstruction, que l’on comprend à quelle profondeur Jenny a refoulé ce qu’elle a subi : ses conversations avec l’enfant qu’elle a été, la lumière poudrée des souvenirs fantasmés… Avec un tel sujet, ces artifices narratifs auraient pu être embarrassants. Ils se révèlent au contraire parfaitement adaptés pour montrer le chemin sinueux que la réalisatrice a dû elle-même tracer dans le chaos maladif de sa mémoire. À l’aide des témoins de l’époque, de photos jaunies et de réminiscences impromptues, Jenny parvient à ôter la pellicule romantique posée sur l’horreur des faits. Ceux-ci ne sont pas éludés et ils sont insoutenables. Dans le cadre d’une soirée sur la Journée internationale des femmes. Suivi d’un portrait et d’un concert de Tina Turner (lire page de droite) et de la minisérie Héroïnes (lire ci-dessus).