Le livre d'image

Arte
24/04/19 ~ 22:25 - 23:50

Jean-Luc Godard compose un long chant d'adieu au cinéma tel qu'il a vécu, dont «A bout de souffle» a pu marquer en 1960 une rupture avec les codes classiques. Ni scénario, ni interprètes, ni discours linéaire ou démonstratif : rien ici ne renvoie à quelque chose de connu. L'auteur d'«Histoire(s) du cinéma» compose une syncope de séquences, dont le déferlement évoque la violence des flux de nos écrans contemporains. Extraits de films, photos, archives, séquences documentaires, tableaux ou dessins, chez Godard, les images sont aussi volatiles que fissibles : nombre d'entre elles sont retraitées, grossies au grain, recadrées, surexposées, les couleurs lavées ou saturées...